Genève, Geneva

A l’occasion du week-end de Pâques de 4 jours chez nous, j’ai décidé de partir sur les bords du lac Léman, à Genève pour être exacte.

Je m’y suis rendue en train, ce qui en a fait un voyage relativement long, en comptant le temps d’attente entre les correspondances. J’ai choisi de résider en auberge de jeunesse, située à 15min à pieds de la gare, ce qui peut sembler peu mais en réalité c’est long, surtout quand on y arrive la première fois. L’accueil y est moins chaleureux et sympathique qu’à Helsinki, même si ça fait du bien de parler français en voyage ^^ Point positif en revanche, le prix de la nuitée comprend le petit déjeuner (bien copieux si on le souhaite) ainsi qu’une carte valable pour tous les transports en communs de la ville.

Après m’être installée, je pars en direction du lac Léman.

Je me promène du côté du Bain des Pâquis, où je constate la présence de canards, cygnes, moineaux, et autres oiseaux qui ne craignent pas la présence de l’homme.

Plus tard, dans la vieille ville, je tombe sur la cathédrale Saint-Pierre.

Le lendemain je prends le tram direction le Palais des Nations Unies, que je comptais visiter. C’était sans savoir qu’il fallait marcher longtemps avant d’arriver à l’entrée pour les visiteurs. J’ai donc fini par abandonner.


The Broken Chair, oeuvre commandée par Handicap International afin d’interpeller les membres de l’ONU sur l’élimination et l’interdiction des mines antipersonnel. Elle se situe sur la place face au Palais des Nations Unies.

J’ai ensuite cherché le « Centre de la photographie », que je n’ai trouvé que l’après-midi, en m’y rendant en bus, après avoir passé le Central Perk :

Ce fut ma grosse déception de ce week-end genevois. Quel grand nom que de se qualifier de « centre » lorsque l’on présente seulement 18 malheureuses œuvres qui à mon sens n’avaient pas grand intérêt. En plus il a fallu payer un droit d’entrée, de 3chf à 7chf. A contrario le Musée d’art et d’histoire lui est gratuit et beaucoup plus intéressant. Face à lui, la promenade de l’Observatoire qui donne une intéressante vue sur le jet d’eau :

Le lendemain dimanche, direction le quai du Mont-Blanc, pour une « croisière Yvoire, cité médiévale ». Un peu une arnaque aussi car on en fait le tour en 30min tranquillement, alors que le bateau nous y laisse pour 3h.

Le château d’Yvoire (ville française de plus) :

Heureusement j’ai pu prendre un autre bateau avec mon billet et me rendre vers Nyon. En attendant le bateau pour revenir à Genève.

Le château de Nyon :

En conclusion, Genève est une ville sympathique, entre « mer » et montagnes, où il fait bon flâner lorsque le soleil est de la partie (ce qui d’ailleurs est valable pour la grande majorité des villes).

Publicités

Une réflexion sur “Genève, Geneva

  1. C’est rigolo car moi aussi je vais en Suisse pendant ces vacances, sur les bords du Lac Leman. Sauf que moi je prends la voiture car le train ça coûte super cher !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s