Fight Club

La première règle : ne pas parler du Fight Club,
La seconde règle : il est interdit de parler du Fight Club.

Je voulais regarder ce film pour la participation de Jared Leto, découvert dans le magistral Requiem for a dream. Le moins que l’on puisse dire est que le blond peroxydé ne lui va pas du tout, et c’est pire encore après qu’Edward Norton lui a fait mordre la poussière. Ce dernier partage l’affiche avec le fameux Brad Pitt, dont le seul nom peut m’empêcher de regarder un film. Je l’ai vu dans Troie, c’était pas crédible, mais là il incarne un personnage fou, violent, ça change de l’image propre sur lui qu’il véhicule.

Je n’ai pas vu le début de Fight Club, mais les bons trois quarts que j’ai regardés suffisent à palier cela. Car oui, Edward Norton répète assez que sa vie conforme au modèle de la société ne lui convient plus.

La fin par contre, la toute fin, j’ai juste envie de dire : WTF?

Quant à Helena Bonham Carter, j’ai l’impression qu’elle n’a pas prit une ride en 10ans.

Un film qui dérange, notamment par le casting quasi exclusivement masculin. Je me suis demandée ce que ça donnerait avec des femmes, j’ai tout de suite pensé à Desperate Housewives. Ce film, lorsque la vérité apparaît aux yeux de Norton, m’a également fait penser à Inception, avec ses réalités distinctes qui ne font qu’un. Sorti en 1999, Fight Club aurait-il ouvert la voie aux autres films cités?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s