Sleeping Beauty.

Sorti en 2011, écrit et réalisé par Julia Leigh, Sleeping Beauty met en scène Lucy (interprétée par Emily Browning), une étudiante australienne qui vit de petits boulots. Un jour, elle répond à une annonce qui va la conduire à passer ses nuits, profondément endormie par un thé, en compagnie d’hommes riches et vieux.

Sleeping beauty

Ce film pose quelques questions, notamment l’acceptation de Lucy à être endormie. Je pensais que je serai très déroutée par ce film, de peur de voir les ébats amoureux. En réalité, les clients de la jeune femme n’ont pas le droit de la pénétrer, et au final aucune scène ne justifie l’interdiction de ce film aux moins de 16 ans. Pour ma part, je pense que Lucy essaie de combler un manque affectif par de l’argent, bien qu’elle soit dans une situation financière peu confortable, et par les deux « demandes en mariage » qu’elle fait. Le film met également en lumière le marché du sexe, bien qu’ici très édulcoré, une façon de se faire beaucoup d’argent rapidement. Pour autant, il s’agit là d’un marché dirigé par Clara, une riche femme, qui semble s’inquiéter pour ses « filles », telle une mère qui se veut bienveillante et attentionnée, ce qui doit être rare dans ce milieu.

Ce n’est pas tant le scénario qui m’a poussé à regarder Sleeping Beauty mais bien la performance d’Emily Browning, découverte dans Sucker Punch, film qui m’avait également déroutée, d’une autre façon. Tantôt blonde, rousse, voire brune, elle garde cette innocence, cette légèreté des traits et du teint, telle une poupée de porcelaine, fascinante, captivante. Je ne sais pas si l’on peut dire « j’ai aimé ce film » car le sujet est délicat, mais personnellement il ne m’a pas laissé indifférente, il donne à réfléchir sur la vie, l’argent, le bonheur. Et puis aussi sur la condition des prostituées et le jeu d’acteur remarquable d’Emily Browning.

Avez-vous vu Sleeping Beauty? Qu’en avez-vous pensé?

De la défense des animaux.

J’ai toujours aimé les animaux, mais depuis quelques temps – via certaines pages fb – je me rends compte que la cruauté à leur égard est de plus en plus grande.

Bien sûr, il y a les propriétaires (on ne peut pas les appeler des maîtres tant ils sont répugnants) qui maltraitent leurs animaux : ils les affament, ne leur prodiguent pas de soins, les laissent sur le balcon nuit et jour été comme hiver, ils les battent, les mutilent, les abandonnent, ou les tuent. Pourtant, ce ne sont pas les seuls à maltraiter des animaux. Il y a aussi l’entourage du maître, comme c’est arrivé à Lucky, ou même de parfaits inconnus, dont a été victime Pataud, et malheureusement ce ne sont pas des cas isolés.

Ensuite, il y a les défenseurs de la corrida. Mais saviez-vous que l’on fait tout pour affaiblir les taureaux? Lisez ici comment ces pauvres animaux sont préparés à se faire massacrer. Ici vous verrez que les toreros sont formés au massacre dès leur plus jeune âge, et en toute légalité en France.

Puis il y a nous, pauvres consommateurs manipulés et désinformés. Saviez-vous qu’il a été prouvé scientifiquement que les fameuses UGG sont garnies de fourrure de chiens et non pas de moutons comme ils le prétendent? En outre, ce que l’on croit être de la fausse fourrure se révèle souvent être de la fourrure de chiens. Cet article pour vous en parler, ainsi que ce statut choc. Comme si cela ne suffisait pas, de nombreux animaux sont victimes de tests pour nos cosmétiques et produits d’entretien de la maison, mais je vous en parlerai dans un prochain article. Pour lutter contre ces industries cruelles, le mieux c’est encore de ne pas acheter ces produits ou d’opter pour des marques cruelty free dont vous trouverez la liste .

57867510 Gray Wolf in Snow

Te Putake.

DSCF8836

Ce jeudi 30 mai 2013, peu après le lever du soleil, les jardins fruitiers de Laquenexy ont accueilli l’un des 3 jardins maoris du monde, et le premier à se situer hors de Nouvelle-Zélande. Une petite délégation de Maoris étaient du voyage pour transmettre un peu de leur culture à nous autres Européens.

Des Maoris ont connaît principalement le haka, cette danse qui doit effrayer les adversaires des All Blacks, l’équipe de rugby néo-zélandaise. Les premiers habitants de Nouvelle-Zélande sont arrivés vers 900 de notre ère, venus de Polynésie, ce qui explique certaines ressemblances entre leurs coutumes et celles de Hawaii ou Tahiti. La plus importante, certainement, est le lien qu’ils ont avec la nature, aussi bien les plantes que la terre, l’eau, les montagnes ou le ciel.

DSCF8848

Jusqu’au 8 juin, la culture maori sera présentée au travers de chants, danses et contes, au sein du jardin qui a été créé à Laquenexy.

DSCF8850

Le soleil étant au rendez-vous, j’ai décidé d’assister à l’un de ces spectacles (il y en a environ 3 fois par jour), et me suis laissée transporter sur leurs terres de Nouvelle-Zélande. Ils ont eu un peu de retard, mais cela s’explique par le fait qu’on était jour d’ouverture, de première. Le spectacle ne coûtant que le prix de l’entrée aux jardins fruitiers, cela n’était pas bien grave, d’autant plus lorsque l’on sait qu’ils sont debout depuis 3h du matin! Je pense qu’ils ont eu le droit à une petite sieste, une fois la presse et les officiels partis, sinon je ne sais pas comment ils ont fait pour tenir et assurer deux représentations à une heure d’intervalle.

DSCF8856

Le voyage aura été de courte durée, 40min, mais ce fut un agréable moment, baigné de soleil (ce qui est quand même rare actuellement). J’aurai juste aimé en apprendre d’avantage sur la culture maori, notamment concernant leurs fameux tatouages.

DSCF8866

Rendez-vous ici pour en savoir plus concernant les spectacles, et réserver vos places. Bon voyage!