Le thé, cette histoire d’amour.

Je vous parlais ici de ma visite à l’exposition sur le thé au musée Guimet, à Paris.

Tout à commencé fin 2005, lorsque j’ai lu que le thé était riche en anti-oxydants, donc bon pour lutter contre le vieillissement de la peau. Ne buvant pas de café, la seule boisson chaude que je consommais était le cacao. Mes débuts avec le thé ont été un peu laborieux, mais cette histoire d’anti-oxydants m’a poussée à ne pas renoncer trop vite.

Avec le temps, je me suis rendue compte que plusieurs membres de mon entourage consommaient également du thé, en alternance avec le café, et toujours acheté en grande surface, pour ne pas citer de marques. Je vous avouerais que j’étais pareille, jusqu’à il y a un an ou deux, où j’ai eu envie de tester d’autres saveurs de thé. Pour moi, tous les cafés ont plus ou moins le même goût, ce qui n’est pas le cas avec les thés, ce qui je pense contribue à son succès. De plus, le thé froid ou glacé permet de mieux se désaltérer l’été, pour varier un peu de l’eau.

Mes premiers achats de thé « en vrac » se sont faits via Le Palais des Thés (en boutique puis en ligne). Mes préférés :- le thé genmaicha, que je trouve particulièrement désaltérant, et qui attire par la présence de riz grillé dans sa composition.
– le thé fleur de geisha, qui comme son nom l’indique a un goût légèrement fleuri.
le thé des enfants, sucré et fruité pour ceux qui ont du mal à consommer du thé.
– le thé Guimet, créé spécialement à l’occasion de l’exposition à Paris, au bon goût fleuri.

Lors de mon passage dans la capitale, j’avais acheté Winter in Lov de la marque Lov Organic, qui a rencontré un franc succès au près des personnes qui l’ont goûté.

DSCF7628

D’autres thés intéressants :
– thé au fenouil, que j’ai acheté en Allemagne, qui peut être consommé chaud ou froid, particulièrement recommandé pour les bébés et les femmes allaitantes si je ne me trompe.
– thé à l’hibiscus, découvert au Starbucks, acheté dans une boutique allemande également, probablement mon plus gros coup de cœur jusqu’à présent. Chaud l’hiver, froid l’été, il a un petit goût sucré qui fait toute la différence, et sa couleur rouge attire le regard et rappelle les jus de fruits rouges dont je suis friande.
– le tchai thé ou thé masala de Yogi Tea, mais également en consommation au Columbus Café, ou encore en suivant une recette trouvée sur internet. Il s’agit de façon générale d’un thé noir, avec des épices (gingembre, cannelle, cardamome, clous de girofle), et du lait. Ce thé épicé vient d’Inde, et j’ai envie de dire qu’il est à la mode en ce moment.
– enfin la marque Stash, découverte lors d’un swap organisé sur swap-bot, dont je n’ai pas encore cherché à passer commande et par conséquent je ne sais pas s’ils livrent en France.

DSCF7635

Sinon, je n’aime pas les thés noirs, bien que cela dépend aussi de la composition. Les thés dits russes ne reçoivent pas non plus l’aval de mon palais, de même que le thé à la fraise du Palais des thés. De ce côté là, si je peux humer un thé avant de l’acheter, je saurai à l’odeur si je vais aimer ou non.

Et vous, buvez-vous du thé? Quelles sont vos préférences en la matière? A quel rythme en consommez-vous?

Canada’venture

C’est sur le blog de la marmotte que j’ai découvert l’existence de ce restaurant canadien, 12 rue des Roches à Metz (bin oui, encore). Or donc ce restaurant a pour but de vous transporter de l’autre côté de l’Atlantique, au Québec tant qu’on y est. Et autant vous dire qu’une fois installé (si possible pas à la table près de la cuisine), on est transporté. Il ne manque plus que la rivière sauvage et les érables pour se croire au pays de Céliiine.

J’ai commandé un jus d’orange mélangé avec du jus d’ananas et de cerises, ainsi qu’une assiette de smoke meat (boeuf fumé caramélisé au sirop d’érable) avec la patate canadienne. Lui a choisi le steack de bison sauce au poivre avec les frites américaines (et un whisky). Personnellement j’ai regretté le choix de mon plat, avec lequel je n’ai pas du tout accroché, surtout la patate canadienne (pour les avoir goûté, les frites – en réalité des potatoes – étaient bien meilleures).

En dessert, nous avons jeté notre dévolu sur des pancakes à la québécoise. Ce n’était pas mauvais, quoique couteau et fourchette auraient été plus appropriés pour manger, mais beaucoup moins bons que ceux que nous avons mangés à Dublin. De plus, j’ai trouvé le prix excessif : 7€ les 3 petits pancakes contre 3.95€ les 2 gros pancakes irlandais. De manière générale, le prix est plutôt cher pour les plats, et j’ignore si l’offre « midi » tient toujours car le menu d’internet n’est pas exactement le même que celui du restaurant. En outre, j’ai dégusté une bonne infusion aux bleuets (avec de l’hibiscus, de l’orange, de l’églantine, et je ne me souviens pas du reste).

Quant au staff il était plutôt sympa. En gros un resto à découvrir au moins une fois, voire y retourner pour les occasions.

Des scones moelleux

En Irlande j’ai pu manger de vrais pancakes ainsi que des scones. Pourtant il me semble que celui que j’ai mangé était plus secs que ceux que j’ai pu voir sur le net, d’autant que le scone est plutôt anglais. J’ai néanmoins cherché une recette pour en reproduire chez moi : il s’agit d’un mixe de deux recettes que je n’ai pas testées.

Les ingrédients pour une douzaine de scones :
– 250g de farine
– 2 sachets de sucre vanille
– 35g de sucre
– 1 sachet de levure chimique
– 1 pincée de sel
– 60g de beurre
– 1 oeuf
– environ 12cl de lait

Recette :
Préchauffer le four à 200°C (th.6). Préparer votre plaque qui ira au four en la couvrant de papier sulfurisé (ou papier cuisson).

Mélanger dans un saladier la farine, le sucre, la levure chimique, et le sel. Ajouter le beurre et malaxer avec les doigts jusqu’à obtention d’une pâte sableuse. Faire un puits.

Dans un autre saladier, battre l’oeuf puis ajouter le lait et mélanger. Verser cette préparation dans le puits précédemment creusé.

A l’aide d’une cuillère en bois, travailler la pâte mais juste de façon à ce que les ingrédients secs et les ingrédients liquides soient mélangés entre eux. Ne pas chercher à obtenir une pâte lisse. Il se peut que ce soit trop collant : ajouter de la farine.

Toujours à l’aide de la cuillère en bois, former des tas de pâte d’environ 6.5cm de diamètre, et de 3-4cm d’épaisseur, sur le papier sulfurisé. Enfourner 15-20min.

C’est prêt lorsque les scones ont gonflé, dorés, et que la lame d’un couteau ressort sèche du centre des gâteaux. Laisser refroidir à température ambiante.

Bon appétit!

Tarte au fromage blanc et fruits de la passion

En décembre, j’ai redécouvert le fruit de la passion et j’ai décidé de le marier à un gâteau que j’aime beaucoup : la tarte au fromage blanc. J’en suis tout simplement fan, notamment de la version consistant à  intégrer à la recette de l’eau de fleur d’oranger. Je crois que pour moi ce dessert correspond à un met délicat et raffiné, donc il me semble intéressant de lui ajouter d’autres ingrédients du même type.

Si vous aussi voulez réaliser ce dessert au goût exotique, voici la recette :

Ingrédients :
– de la pâte brisée
– 500g de fromage blanc
– 10cl de crème fraîche
– 3 oeufs
– 40g de maïzena
– 135g de sucre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 8 à 10 fruits de la passion

Préparation :
Mélangez dans un saladier le fromage blanc, la crème fraîche, 3 jaunes d’œufs, la maïzena, ainsi que les sucres.

Coupez en deux vos fruits de la passion, et videz-les au-dessus d’un tamis (je vous conseille de ne faire que 3 ou 4 fruits à la fois), lui même au-dessus d’un bol. Avec une cuillère à café, écrasez les graines afin d’en retirer un maximum de jus. Cela fait, ne jetez pas tout de suite vos graines, mettez les dans un autre bol, vous aurez ainsi un peu plus de jus.

Ajoutez le jus de fruits de la passion obtenu au mélange effectué à l’étape 1. Mélangez.

Montez 3 blancs d’œufs en neige et les incorporez au fromage blanc, jus de fruits de la passion, et mélangez jusqu’à homogénéité.

Garnir un moule à gâteau, légèrement beurré, d’environ 25cm de diamètre avec la pâte brisée, piquer le fond avec une fourchette. Ajoutez la préparation sur la pâte. Mettre au four thermostat 7 pendant environ 40min.

Laissez refroidir avant de vous régalez.